Voyages

Sur la rivière gelée Zanskar

Sur la rivière gelée Zanskar

Posté le jeudi 1 janvier 1970 à 01:00:00

Continent: Asie

Pays: Inde (Cachemire)

Genre: Expédition

Difficulté: Très difficile

Durée: 24 jours

Date: décembre 2007

Description: Olivier Föllmi, célèbre photographe suisse fut le premier occidental à parcourir le Chadar avec son épouse. C'était il y a presque vingt ans. Il en ramena un livre fascinant qui était une invitation à renouveler cette expérience tout autant physique que spirituelle. Aussi, lorsque l'occasion se présenta, l'heure du grand départ avait tout simplement sonné... Lyon, Vienne, Delhi, et enfin Leh, capitale du Ladakh, après un vol fantastique au-dessus de l'Himalaya, avec le plateau tibétain en toile de fond. Après quelques jours d'acclimatation à l'altitude comme au froid (-28 °C à l'arrivée !), nous nous engageâmes dans le fameux Chadar, cette gorge si étroite que les rayons de soleil n'en touchent pratiquement jamais le fond. Corridor de glace aux mille pièges, ce ruban éphémère nécessite une attention de tous les instants, tandis que les porteurs, malgré leurs lourdes charges, défient à chaque pas les limites de l'équilibre tels des danseurs. Bloqués à quelques kilomètres de la fin des gorges, il nous a fallu monter à plus de 4700 m d'altitude pour contourner l'obstacle infranchissable et atteindre Lingshed et sa célèbre gompa. La route vers la large vallée du Zanskar était alors grande ouverte. De villages en villages, Hanumil, Zangla, Pishu nous arrivâmes enfin à Padum, la petite capitale isolée du reste du monde plus de la moitié de l'année. Les sourires et les cris des meutes de gamins nous accueillant furent un réconfort inoubliable après tant de journées d'effort. Les moines bouddhistes, dans un rituel immuable, nous accueillirent avec bienveillance autour d'un thé salé au beurre de yak. Le Chadar c'est tout cela, un pèlerinage unique, où la froidure des lieux s'efface devant chaleur et la simplicité humaine !

Précautions: Cette expédition nécessite une longue préparation physique et technique. L'état de santé doit être parfait, car les secours sont quasi-impossibles pendant de nombreuses jours, alors que le froid et les conditions d'hygiène sont particulièrement précaires.

  • Album_Peysson_Chadar_1: Traversée du Zanskar en hiver 2009 (par Yves Peysson)
    (0 images, 0 vidéos, 0 enregistrements sonores, 0 documents)
  • Album_Peysson_Chadar_2: Traversée du Zanskar en hiver 2009 (par Yves Peysson)
    (0 images, 0 vidéos, 0 enregistrements sonores, 0 documents)
[+395]     [+4]     Partager: